vendredi 21 décembre 2012

Sablés au parmesan et piment d'Espelette

J'ai presque fini de remplir ma hotte, et comme mes habits de fêtes sont prêts il ne me faudra que peu de temps pour faire ma valise. Nous partons passer Noël en famille et cette année nous devrions rouler sereins car la météo ne prévoit pas de neige.
Avant de partir voici quelques sablés apéritifs pour trinquer avec vous en vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d'année.
La recette, un jeu d'enfant, pour lequel j'ai adopté les proportions de base de Tarzile, et la pâte est un bon terrain de jeu pour vos emporte- pièces préférés.









Pour une trentaine de sablés:
  • 100g de parmesan fraîchement râpé
  • 120g de beurre
  • 180g de farine ordinaire
  • 2 pincées de sel
  • 1 cuillère à Expresso de piment d'Espelette
  • 2 jaunes d'oeufs
Mettez le beurre, la farine et le parmesan râpé dans le bol du robot muni du couteau. Faites tourner jusqu'à obtenir un sable grossier.
Poursuivez la confection de la pâte à la main en ajoutant les jaunes d'oeufs.
Pétrissez juste assez pour façonner une boule en ajoutant si besoin 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau froide.
Mettez la boule de pâte à reposer au réfrigérateur un quart d'heure.
Préchauffez le four à 200°C - th.6 et demi, pendant que vous faites vos découpages.
Etalez la pâte régulièrement sur 0,5 cm d'épaisseur puis découpez des formes à l'emporte- pièces. Rassemblez les chutes en boule, étalez à nouveau,  découpez, etc.
Si vote pâte devient trop molle pour un découpage net, placez- la quelques minutes au frais, une fois étalée, ainsi elle refroidira plus vite.
Déposez vos découpes sur une plaque à pâtisserie couverte d'un papier sulfurisé et mettez au four pour 12 minutes de cuisson.
En fin de cuisson les sablés sont dorés mais un peu mou alors manipulez- les avec précaution en les transférant sur une grille pour qu'ils refroidissent.


Vous pouvez aussi confectionner de jolis sapins en ne découpant que des étoiles de différentes tailles ou vous amuser avec les différents sujets.

Ma farandole de nounours vous souhaite de joyeuses fêtes et je vous donne rendez- vous en janvier pour de nouvelles aventures culinaires.

dimanche 16 décembre 2012

Foie gras poêlé à la mangue


J'avais réalisé cette recette le premier janvier et la publier le 2 ne m'avait pas semblé une bonne idée, mais la voici de nouveau d'actualité à l'approche des fêtes
Pour ces assiettes de foie gras poêlé j'avais suivi des conseils glanés de ci de sur la découpe du foie et sa cuisson mais pour me faciliter la tâche j'ai simplifié le jus. J'ai juste déglacé la poêle du foie gras avec du vinaigre balsamique pour obtenir un petit jus d'accompagnement, très court (il n'est même pas sur la photo d'ailleurs, il faut faire si vite pour manger chaud).


Au moment de la découpe j'avais "rectifié" quelques morceaux de foie gras, pointes ou morceaux trop grands mais pas assez pour être divisé en 2, et j'ai congelé ces "surplus" tant appréciés dans le parmentier de canard.

Pour 4 personnes:
  • 1 lobe de foie gras de canard 
  • 1 belle mangue (ou des morceaux surgelés)
  • 5 cl de vinaigre balsamique
  • 1 cuillère à soupe de farine "fluide"
  • fleur de sel
  •  poivre
Préparez 2 poêles afin de cuire foie gras et mangue en parallèle.
Pelez la mangue et découpez la chair en dés.
Sortez le foie du réfrigérateur, découpez-  le en tranches de 2 cm d'épaisseur. 
Pour faciliter la découpe, passez le couteau sous l'eau très chaude et essuyez- le juste avant chaque coupe.
Si vous n'effectuez pas immédiatement la cuisson, réservez les morceaux de foie gras au frais.
5 minutes avant de servir, sortez les morceaux du réfrigérateur, farinez- les  légèrement pour qu'ils deviennent croustillants à la cuisson et chauffez à feu vif une poêle antiadhésive.
Quand  la poêle est bien chaude baissez le feu et faites cuire les tranches de foie gras 2 minutes de chaque côté. 
Les morceaux vont dorer et devenir légèrement croustillants. 
Déposez- les après cuisson sur un papier absorbant pour ôter l'excès de gras.
Jetez le gras de cuisson de la poêle (à condition d'en avoir prélevé à mi- cuisson une cuillère à soupe  pour la cuisson des mangues- voir plus bas).
Déglacez avec le vinaigre balsamique: versez le vinaigre, donnez un bouillon en grattant bien les sucs de cuisson avec une spatule silicone ou bois pour ne pas rayer votre poêle.

A mi- cuisson du foie, prélevez une cuillère à soupe du gras rendu dans la poêle.
Faites- le chauffer dans une autre poêle pour faire revenir les morceaux de mangue 2 à 3  minutes en les remuant souvent. 
Dressez les mangues et les morceaux de foie dans les assiettes, versez un trait de vinaigre réduit, parsemez de fleur de sel et de poivre.
Servez sans attendre.
On peut accompagner ces assiettes de pain d'épices, mais je lui préfère un bon pain de campagne.

mercredi 12 décembre 2012

Strudel aux mirabelles

Le  Studel traditionnel est aux pommes et fruits secs.
Ma provision de pommes bretonnes était épuisée et le froid glacial n'invitait pas à sortir ce jour là, malgré ma forte envie de Strudel. Je me suis alors tournée vers d'autres ressources familiales, lorraines cette foi ci.
Ma belle famille est suffisamment patiente et attentionnée pour nous préparer des bocaux de mirabelles dénoyautées. Quel plaisir d'ouvrir ces bocaux en hiver pour confectionner des tartes en disposant simplement les fruits sur une pâte feuilletée parsemée de speculos écrasés grossièrement.
Alors pour satisfaire mon envie de Studel j'ai ouvert un bocal de fruits dorés et sorti l'eau de vie de Mirabelle pour remplacer le Rhum.
Un délice qui a ensoleillé ce froid dimanche, la pâte étalée très finement (peut-être trop?) n'est pas des plus faciles à manipuler mais avec l'aide d'un torchon fariné, on y arrive.
Maintenant que nous avons refait le plein de pommes je vais pouvoir tester la version classique.


Pour 6 personnes,la pâte:
  • 250g de farine
  • 1 oeuf (à température ambiante)
  • 1 pincée de sel
  • 15 cl d'eau tiède
  • 40g de beurre fondu
  • 2 torchons propres
La garniture:
  • 600g de mirabelles dénoyautées ou 800g de pommes pelées épépinées
  • 75g de raisins secs
  • 2 cuillère à soupe d'eau de vie de Mirabelle ou de Rhum (facultatif)
  • 50g (100g pour la version aux pommes) de sucre roux
  • 1 cuillère à café de cannelle.
Mettez farine, oeuf, sel et eau tiède dans le bol du robot.
Faites tournez jusqu'à ce que la pâte soit lisse et homogène et se détache des parois. Laissez la pâte reposer dans le bol du robot une demie heure sous un torchon propre.
Si vous voulez faire tremper les raisins dans l'alcool, c'est le moment.

Posez ensuite le torchon à plat sur le plan de travail, farinez- le, et étalez la pâte dessus, le plus finement possible. Une feuille de papier sulfurisé posée sur la pâte facilite la tache.
Couvrez d'un linge humide. Laissez reposer 15 minutes.
Farinez vos mains et glissez- les sous la pâte pour la détacher du torchon et l'étirez légèrement.
Badigeonnez la pâte de beurre fondu refroidi.
Préchauffez le four à 180°C- th.6.
Disposez sur la pâte les fruits (mirabelles dénoyautées ou pommes en lamelles), parsemez de raisins secs trempés ou non, le sucre roux (50g pour les mirabelles et 100g pour les pommes) et la cannelle.
Roulez la pâte garnie en vous aidant du torchon (comme pour un gâteau roulé). Soulevez délicatement le rouleau pour le transférer sur une plaque à pâtisserie.
Badigeonnez- le de beurre fondu et enfournez pour 30 minutes de cuisson.
Laissez un peu tiédir avant de déguster saupoudré de sucre glace.
Les plus gourmands l'accompagneront de Chantilly ou de glace à la vanille.

Recette  confectionnée avec l'aide du livre de Babsie Steger "Strudel, Kouglof et cie" et Régal n° 43.

dimanche 9 décembre 2012

Mon beau sapin en sablés + Récap cadeaux gourmands

Voici mon premier essai de sapin en sablés, à refaire en plusieurs exemplaires pour décorer la table et à grignoter avec le café en poursuivant le bavardage en fin de repas.

Premier essai
Ce premier essai m'a permis de tester la recette, ces sablés sont délicieux, attention toutefois à ne pas trop charger la déco en glaçage royal qui ajoute beaucoup de sucre au goût.
Je vais les refaire pour les fêtes en essayant de faire une étoile plus petite ou une boule pour le sommet.
J'ai repris l'idée de "la popotte de Manue",  j'ai juste modifié le montage pour que les sablés tiennent empilés sans être collés les uns aux autres.
Je vous laisse retrouver la recette chez Manue ici , en ce moment elle propose un autre modèle de sapin en meringue, très réussi aussi.

Pour le socle il faut un peu de matériel:
  •  des petits carrés de bois: un reste de plinthe coupée en morceaux
  •  des grands clous
  •  des pailles
  •  de jolis papiers, j'ai pris des carrés de papier japonais pour origami
  •  un petit emporte-pièces pour trouer les sablés avant cuisson. J'ai utilisé mon vide-pommes mais un petit bouchon peut faire l'affaire.
En pièces détachées

Qui dit sapin de Noël, dit cadeaux, voici un rappel des cadeaux gourmands déjà publiés :

Vanillekipferls
Kipferls au chocolat
Muesli breton
Muesli corse
Muesli exotique ou encore d'autres muesli ici et
Marrons glacés
Kits à Muffins aux pralines trouvés chez Khala qui a toujours de superbes idées pour les cadeaux gourmands, je vous recommande particulièrement ses kits à cookies.
Biscotti  cerises- pistaches ou amandes- cannelle
Caramel au beurre salé en tubes
Sucettes ou fleur pour chocolat chaud aux épices

Et puis sur les Brèves de la Gazette vous trouverez des petits pots de sels parfumés .

A vous de jouer les lutins du père Noël et de vous affairer en cuisine, bons préparatifs de cadeaux.

vendredi 7 décembre 2012

Mini burger roquefort jambon de la forêt noire

En ce moment je fais des essais en vue d'un prochain repas "finger food".autrement dit "à manger avec les doigts". J'ai confectionné ces petits pains avec la pâte du pain de mie aux graines.
Si vous voulez des idées pour un buffet de réveillon ils peuvent se prêter à des garnitures festives: foie gras- compotée d'oignons,
crabe- mayonnaise- salade,
fromage frais- saumon fumé.
Nous les avons beaucoup appréciés tartinés de crème de Roquefort et garnis de jambon de la forêt noire. Je les ai servis avec une salade d'endives aux noix.
Le jambon de la forêt noire est un jambon cru séché et fumé.


Pour 12 petits pains:
  • 175g de farine aux graines et céréales
  • 1/2 sachet de levure boulangère
  • 15g de beurre
  • 150ml de lait
  • 1/2 cuillère à café de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
Mettez la farine, le sucre, la levure et le sel dans la cuve du robot munie du crochet pétrin. mettez en marche et versez le lait et le beurre mou. Arrêtez dès que la pâte s'enroule autour du crochet pétrin.
Laissez la cuve fermée et laissez reposer 1 heure.
La pâte gonfle, faites- la retomber en 3 ou 4 pulsions du pétrin puis sortez la pâte sur un plan de travail fariné. . Façonnez la pâte en un boudin et partagez- le en 12 pâtons.
Roulez chaque pâton en boule en ramenant les bords de pâte en dessous et en les roulant de la paume de la main sur le plan de travail fariné. Posez chaque petit pain sur une plaque à pâtisserie.
J'ai utilisé ma plaque à mini tarte pour encadrer la poussée de la pâte.
Recouvrez d'un linge et laissez pousser 15 à 30 minutes.
Préchauffez le four à 180°C.
Posez un plat d'eau bouillante sous la grille du four et enfournez les pains pour 2O minutes de cuisson.


Pour la garniture 4 tranches de jambon cru de la Forêt noire et 3 pastilles de crème de Roquefort.
La salade d'endives est assaisonnée à l'huile de noix et au vinaigre de cidre et parsemée de noix.


mardi 4 décembre 2012

Magret de canard et compotée acidulée

Après un petit break breton me voici de nouveau sur la toile. Pendant mon séjour j'ai développé mes compétences non pas en cuisine mais en bricolage- décoration. Comme cela semble facile quand elle s'y colle Valérie Damidot mais elle a toute une équipe de "gros bras" à sa disposition. Mes bras ne sont pas (trop) gros (quoique),  mais j'ai un mari costaud et surtout bricoleur amateur éclairé et nous sommes rentrés fatigués mais satisfaits du résultat, une fois notre chantier terminé.
Entre les travaux et les moments partagés avec mes parents, c'est à peine si j'ai vu décembre arriver. La neige qui nous a accompagnés sur la fin du trajet de retour m'a ramenée à la réalité.
Il est temps de sortir les boules de Noël, de penser aux menus de fêtes, de remplir la hotte de cadeaux et de préparer les cadeaux gourmands,d'actualité sur les Brèves avec les petits pots de sel parfumé..

Au menu du jour une idée pour les repas de fête, une compotée d'oignons acidulée. Nous l'avons dégustée avec un magret de canard, mais elle accompagnerait aussi parfaitement du foie gras ou un gibier.

Chaque étape de la cuisson des magrets est importante, ne zappez surtout pas le temps de repos ainsi le sang ne coulera pas à la découpe et la chair sera tendre et rosée.

Pour 4 personnes:
  • 2 magrets de canard
  • 3 gros oignons doux des Cévennes
  • 1 orange non traitée
  • 50g de raisins blonds
  • 25g de beurre
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • sel, poivre
Pelez les oignons et émincez- les. Faites- les fondre à feu doux,20 minutes environ dans le beurre en remuant souvent et sans les laisser colorer. Salez, poivrez, ajoutez le zeste râpé et le jus de l'orange, les raisins, le vinaigre et le sucre puis laisser compoter à feu doux en remuant souvent jusqu'à évaporation du liquide, cela prend 15 à 20 minutes.
Quadrillez la peau des magrets de coups de couteau peu profonds, il ne faut pas entailler la chair.
Déposez- les dans une poêle froide , côté peau contre le fond.
Faites chauffer à feu moyen et laissez cuire 10 minutes en arrosant souvent la chair avec la graisse rendue.
Retournez les magrets avec une pince pour ne pas  piquer la chair, videz la graisse et laissez cuire 3 minutes côté chair, en piquant la peau de plusieurs coups de fourchette.
Laissez reposer 5 minutes, puis coupez les magrets en tranches.
Salez, poivrez au moment de la découpe.
Servez avec la compotée.

Recette du magazine Régal de novembre.

mardi 20 novembre 2012

Gâteau au citron "Brunhild"

Lycéenne, j'ai participé à un échange linguistique avec l'Allemagne. Ma correspondante, Brunhild était arrivée à la maison avec un panier garni pour nous faire découvrir des spécialités allemandes et des préparations maisons parmi lesquelles un gâteau au citron.
Un gâteau excellent, dont j'ai immédiatement raffolé.
Brunhild est repartie à Löningen en nous laissant la recette et son gâteau a pris sa place dans notre cuisine familiale sous le nom de notre "Mädchen".
Plus tard, j'ai quitté la maison pour les études, le travail, faire ma vie quoi et ce gâteau a souvent marqué mes retours car maman le préparait pour m'accueillir.
Les années ont passé, régulièrement ce gâteau revient dans ma cuisine et c'est toujours le même plaisir pour moi.


Pour un moule à cake traditionnel:
  • 200g de margarine
  • 4 oeufs
  • 125g de farine
  • 125g de fécule de pomme de terre
  • 250g de sucre
  • 2 cuillères à café de levure
  • 6 cuillères à soupe de jus de citron
  • pour le glaçage: 100g de sucre glace et 2 cuillères à soupe de jus de citron

Préchauffez le four à 160°C - th.5,5.
Beurrez et farinez un moule à cake.
Mélangez la margarine avec le sucre. Travaillez bien le mélange jusqu'à consistance de pommade lisse.
Ajoutez les oeufs un à un, la farine, la fécule, le levure puis le jus de citron. Mélangez bien avant d'ajouter un nouvel ingrédient.
Versez la pâte dans le moule et mettez au four pour 75 à 90 minutes.
Préparez le glaçage: mettez le sucre glace dans un bol et versez peu à peu le jus de citron en remuant.
Étalez la moitié du glaçage sur le gâteau chaud, il va imbiber le gâteau.
La deuxième moitié étalée sur le gâteau froid va rester en surface.

Pour un petit gâteau - moule à cake de 20 cm, divisez toutes les quantités par 2 et faites cuire 60 à 70 minutes (65 pour mon four)

vendredi 16 novembre 2012

Noix de Saint Jacques aux cèpes

Cette recette toute légère aurait pu figurer dans les Brèves de la Gazette mais j'ai préféré l'inscrire ici en "rapido". Catégorie dans laquelle elle mérite de figurer autant pour le peu de temps passé en cuisine qu'en courses..
J'ai récolté noix de saint Jacques, petits cèpes et ciboulette au magasin de surgelés quant au vinaigre balsamique, je l'ai toujours en stock.
A propos de noix de saint Jacques, celles- ci en ont l'appellation mais vu leur taille ce sont plutôt des noix de pétoncles, plus petites et moins goûteuses.
En fait un arrêté autorise ce tour de passe- passe pour ces coquillages de la même famille, au moins les petites sont vendues moins chères et j'aime en faire des petites poêlées pour des salades gourmandes.
La poêlée du jour au cèpes se déguste simplement sans salade et est inspirée d'une recette des soeurs Scotto.


Pour 4 personnes:
  • 400g de noix de saint Jacques
  • 300g de petits cèpes
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuillère à soupe de vianigre balsamique de Modène
  • ciboulette
  • fleur de seil
  • poivre de sichuan ou poivre noir
Utilisez les cèpes non décongelés, coupez les plus gros en morceaux (voir photo),
Faites- les cuire dans une poêle antiadhésive, sans matière grasse, sur feu vif au début puis à feu moyen en remuant régulièrement, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'eau et que les champignons colorent.
Réservez les champignons au chaud (four à 50°C) dans les assiettes de service.
Faites chauffer l'huile dans la poêle sans la rincer et faites dorer les noix de saint Jacques 2 minutes à feu vif en remuant souvent.
En fin de cuisson déglacez avec le vinaigre: versez le vinaigre, grattez le fond de la poêle avec une spatule pour dissoudre les sucs de cuisson. remuez bien les noix de saint Jacques dans le jus obtenu puis répartissez- les sur les cèpes.
Saupoudrez d'une pincée de fleur de sel, donnez un tour de moulin à poivre, parsemez de ciboulette et servez aussitôt.

vendredi 9 novembre 2012

Gratin de légumes à la Fourme d'Ambert

J'avais acheté de la fourme d'Ambert pour réaliser cette recette de dame Menus Propos, plus sûre du tout de la quantité nécessaire j'en avais pris un gros, trop gros morceau.
En quête d'idée j'ai surfé sur le net, j'y ai trouvé pas mal de gratins de légumes, l'idée m'a plu.
J'y ai mis les légumes que j'avais: quelques courgettes et une très grosse pomme de terre.
Une bonne solution à mon goût pour relever la fade courgette.

Pour 3 personnes:
  • 2 courgettes (400g)
  • 2 pommes de terre (200g)
  • 10 cl de crème liquide
  • 100g de Fourme d'Ambert
Lavez les courgettes, coupez- les en rondelles.
Faites cuire les rondelles de courgettes 5 minutes à la vapeur.
Epluchez les pommes de terre. Lavez- les, coupez- les en rondelles fines.
Préchauffez le four à 180°C.
Déposez les courgettes dans le fond d'un petit plat à gratin. Salez- les avant de les recouvrir des rondelles de pommes de terre. Salez, poivrez les pommes de terre.
Versez la crème liquide sur les pommes de terre.
Découpez la Fourme d'Ambert en lamelles et recouvrez- en le dessus du plat.
Mettez au four pour 35 minutes de cuisson à 180°C.

lundi 5 novembre 2012

Chouquettes

Il y  a déjà des recettes de pâte à choux sur ce blog, en version salée comme les gougères, ou sucrée comme ici, voici à présent les chouquettes.
Avec leurs craquants gros grains de sucre elles sont parfaites telles quelles, le plus difficiles quand on commence à les déguster est de s'arrêter.
Mais je connais aussi des gourmands qui les transforment en choux à la crème ou en profiteroles
Après c'est comme toujours avec la gourmandise, chacun fait comme il aime.


Pour  20 chouquettes:
  • 200ml d'eau
  • 1 pincée de sel
  • 15g de sucre en poudre
  • 60g de beurre
  • 120g de farine
  • 4 oeufs (calibre moyen)
Préchauffez le four à 180°C - th.6.
Dans une casserole faites chauffer l'eau avec le sel, le sucre et le beurre en morceaux. A l'ébullition, le beurre a fondu, ôtez la casserole du feu et ajoutez la farine en une seule fois en remuant vivement avec une spatule en bois. Remettez la casserole sur feu doux pour sécher la pâte en remuant toujours jusqu'à ce que la pâte se détache des parois de la casserole.
Laissez la pâte tiédir quelques minutes, mettez-la dans le bol du robot pour incorporez les oeufs un par un. Remuez bien entre chaque oeuf, à la fin la pâte doit être lisse, brillante et un peu molle.
A l'aide d'une poche à douille ou d'une cuillères, dressez des choux de la taille d'une grosse noix sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Disposez vos choux en quinconces en les espaçant car ils gonflent un peu à la cuisson. Une plaque ne suffira pas, il faut faire 2 fournées. Parsemez- les choux de sucre en grains.
Enfournez les chouquettes pour 30 minutes et ouvrez le four à mi cuisson pour évacuer la vapeur présente dans le four.
A la sortie du four, déposez les chouquettes sur une grille pour qu'elles refroidissent et enfournez la deuxième plaque.

mercredi 31 octobre 2012

Kipferls au chocolat

Un petit quelque chose de sucré pour accompagner le café?
Ces petits Kipferls sont chocolatés, je les ai préparés plus rapidement que les Vanillekipferls présentés, en adoptant la technique du boudin de pâte bien froid tranché au couteau.
On obtient des galettes, on les coupe en deux et il ne reste plus qu'à finir le façonnage des croissants en arrondissant les angles et en marquant la courbe de quelques pressions des doigts.
Comme vous le voyez j'ai une bonne marge de progression dans le maniement du cornet en papier sulfurisé pour faire des dessins avec le chocolat fondu. On peut aussi faire plus simple et tremper les extrémités des croissants dans le chocolat fondu.


Pour 50 biscuits environ:
  • 210g de farine
  • 125g de poudre de noisettes
  • 100g de sucre glace
  • 110g de beurre mou
  • 1 pincée de sel
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche liquide
  • 1 cuillère à café de cacao amer
  • 50g de chocolat noir
Mélangez dans une terrine tous les ingrédients sauf le chocolat noir qui servira pour la déco.
Travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit homogène mais ne la travaillez pas trop car elle deviendrait caoutchouteuse.
Façonnez la pâte en 2 boudins de 5 cm de diamètre, enveloppez- les dans du film étirable et laissez- les durcir au réfrigérateur 1 heure environ.

Préchauffez le four à 150°C - th.5.
Détaillez chaque boudin en tranches de 1 cm, partagez chaque tranche en 2, façonnez chaque demi cercle en petits croissants.
Placez les petits croissants sur une plaque et faites cuire 12 à 15 minutes selon votre four.
Les biscuits ne doivent pas colorer. A la sortie du four, ils sont encore tendres, ils durciront en refroidissant.
Laissez refroidir sur la plaque puis décollez- les avec une spatule.
Alignez les croissants sur une grille, pour faciliter la déco avec le chocolat.
Faites fondre le chocolat au bain- marie.
Découpez un triangle de papier sulfurisé de 20 cm de côté, former un cornet en serrant bien la pointe, placez- le debout dans un verre pour y verser le chocolat. Détails techniques ici.
Coupez la pointe et dessinez des zigzags sur les croissants.
Laissez refroidir.

Il paraît que ces biscuits se conservent une dizaine de jours dans une boîte métallique.
Oui il paraît, mais chez moi ils disparaissent trop vite pour vérifier cette théorie.

samedi 27 octobre 2012

Emincé d'agneau au miel et sésame

En faisant un peu de rangement dans les nombreuses recettes mises de côté ces derniers mois, j'ai retrouvé les fiches du cours "agneau presto" auquel j'avais participé il y a un an.
Depuis cette soirée j'ai refait à plusieurs reprises le pot-au-feu d'agneau découvert ce soir là, j'ai refait aussi souvent la semoule crémeuse mais je n'avais pas encore reproduit l'émincé d'agneau qui l'accompagnait.
Le voici ce plat, j'y ai juste apporté une petite modification en renonçant à ouvrir du vin blanc, il en fallait si peu. Je l'ai remplacé par du mirin, ouvert pour mes récentes expériences asiatiques, en diminuant la quantité car je craignais que le mélange ne soit trop sucré, le mirin est un saké doux.


Pour 2 personnes:
  • 300g d'agneau maigre et coupé en petits morceaux
  • 1 échalote
  • 1/2 cuillère à café de cumin en poudre
  • 1 noix de beurre
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe de mirin (ou 50ml de vin blanc sec)
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de coriandre ciselée
Coupez la viande en petits morceaux en retirant les parties grasses.
Salez, poivrez, ajoutez le cumin en poudre.
Faites cuire vivement l'agneau dans une poêle avec du beurre chaud, attention ne prolongez pas la cuisson. Réservez la viande dans un plat chaud, couvrez, réservez au chaud.
Faites colorer les graines de sésame et les échalotes dans la poêle de cuisson, ajoutez le miel, donnez un bouillon mais ne le faites pas brûler.
Ajoutez le mirin (ou le vin blanc), faites évaporer pour que le jus glace avant de verser la sauce soja.
Donnez un bouillon, faites glacer, remettez la viande dans la poêle et faites- là bien tourner dans le jus caramélisé pour la réchauffer.
Parsemez de coriandre ciselée.
Servez aussitôt avec de la semoule crémeuse ou du riz parfumé.

mardi 23 octobre 2012

Gelée de pommes et tarte rustique

J'ai profité de mes vacances bretonnes pour faire des cueillettes dans le jardin de mes parents.
Avec les jolies pommes récoltées encore vertes, j'ai préparé dès mon retour une jolie gelée légèrement parfumée au thé tout en gardant quelques spécimens de fruits dans un endroit frais.
Mes pommes se conservent bien, elles sont à présent mûres à souhait pour faire des tartes. Par contre mes fruits ne sont pas calibrés, impossible de disposer les morceaux de manière académique et régulière. J'ai donc découpé mes fruits pelés en petits morceaux que j'ai déposé en vrac sur de la pâte feuilletée avant de les badigeonner au pinceau de gelée de pommes réchauffée au micro ondes.
Et j'en ai remis une couche sur la tarte après cuisson.
C'est prouvé, les bons fruits font de bonnes tartes, pardon de très bonnes tartes.


Pour 6 pots de gelée de pommes au thé:
  • 1,5kg de pommes vertes des jardins
  • 1 kg de sucre cristal
  • 1,5 kg d'eau + 200g pour le thé
  • le jus d'un petit citron
  • 25g de thé "English Breakfast"
Rincez les pommes, retirez les queues et coupez les fruits en 4 sans les peler ni les épépiner.
Mettez- les dans une bassine à confiture ou une marmite (j'utilise ma grande cocotte minute en inox). Couvrez les fruits avec le kilo et demi d'eau.
Faites chauffer et laissez mijoter 30 minutes à feu doux après l'ébullition. Les pommes sont alors tendres. Recueillez le jus en versant cette préparation dans une grande terrine au travers d'un chinois fin et pressez légèrement les fruits avec le dos de l'écumoire.
Filtrez ensuite une deuxième fois ce jus au travers d'une étamine (ou linge fin) mouillée et essorée.
Laissez ce jus reposer une nuit au frais, du dépôt va se former dans le fond.
Le lendemain, versez le jus de pommes dans la bassine à confiture, sans le secouer pour laisser le dépôt au fond. Vérifier le poids de jus obtenu afin de lui ajouter le même poids de sucre (j'avais pile un kilo- magique non?).
Ajoutez aussi le jus du citron et portez à ébullition.
Écumez et poursuivez la cuisson à feu vif 10 à 15 minutes, en écumant encore si besoin.
Pendant la cuisson des fruits, préparez le thé avec 200g d'eau frémissante. laissez infuser 4 minutes.
Ajoutez l'infusion dans la bassine à confiture, redonnez un bouillon.Vérifiez la nappe sur une petite assiette (détails ici) ou au thermomètre à confiture (105°C).
Mettez aussitôt en pot, vissez les couvercles et retournez les pots jusqu'à refroidissement.

Le goût du thé est très subtil, la prochaine fois je prendrai un thé parfumé pour voir.



jeudi 18 octobre 2012

Cookies chocolat coco

Une envie de sucre et de chocolat? Voici un moyen rapide d'y répondre.
10 minutes de préparation, 10 de cuisson et on obtient ces délicieux cookies..
Pendant la préparation du thé, ils refroidissent un peu, puis direction le canapé avec le thé et les gâteaux.
Relaxation, méditation, dégustation.
J'apprécie ce moment et ces cookies que je partage volontiers avec vous.
Je vous les offre sur fond rose pour célébrer les 20 ans du Ruban Rose, symbole de la lutte contre le cancer du sein et pour vous rappeler que le dépistage est important, plus le cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.
Je lève ma tasse de thé à notre santé.


Pour 8 cookies:
  • 40g de beurre mou (ou de planta fin- j'ai testé c'est bon aussi)
  • 80g de chocolat noir en pépites, chunks ou en tablette coupé grossièrement au couteau
  • 20g de sucre roux
  • 50g de farine
  • 20g de noix de coco râpée
  • 1 oeuf
  • 1/2 sachet de levure Alsa
Faites ramollir le beurre pour qu'il soit très malléable mais pas fondu. Si vous utilisez du planta fin la texture est directement adaptée.
Mélangez à la fourchette, le beurre mou ou planta avec le sucre roux, la farine, la noix de coco râpée, la levure et l'oeuf.
Quand le pâte est homogène ajoutez les pépites ou morceaux de chocolat.
Préparez une plaque de cuisson, recouvrez- la de papier sulfurisé si elle n'est pas antiadhésive.
Prélevez 8 boules de pâte, pour cela j'utilise la cuillère à boule qui me sert pour les glaces.
Déposez les boules sur la plaque en les espaçant et sans les aplatir.
Enfournez pour 10 minutes.
Sortez la plaque du four et laissez les cookies refroidir sur la plaque 3 minutes avant de les transférer sur une grille.

lundi 15 octobre 2012

Makis sucrés kiwi, mangue, coco.

Point culminant de mes essais japonais, un repas complet.
Au menu:
  • Chawan mushi (flans) ici sur les Brèves de la Gazette
  • Tataki de boeuf (rosbif à la japonaise) à voir aussi sur les Brèves ici
  • Les rouleaux de printemps au chèvre publiée ici même il y a quelques jours
  • et pour finir une assiette de douceurs: cake au thé Matcha (recette à venir), makis sucrés et sorbet mangue- passion.
Les makis sucrés nous ont réellement séduit. J 'en ai même refait quelques jours plus tard pour les servir simplement avec une mini salade de fruits composée du reste des fruits de la recette en petits dés avec les copeaux de noix de coco restant dans l'assiette après la finition des makis.
La recette est issue du petit livre "Sushis" de Lisa Mazières je l'ai un peu modifié en remplaçant la moitié du lait de cuisson du riz par du lait de coco et j'ai un peu diminué la quantité de sucre.


Avec les quantités indiquées j'ai fait 12 makis, la recette disait 15 mais les extrémités non présentables ont été grignotées dans la cuisine au moment de la finition bien an amont du repas.
 
  • 40g de riz rond
  • 10 cl de lait de coco
  • 10 cl de lait
  • 30g de sucre en poudre
  • 1 gousse de vanille fendue en deux
  • 2 kiwis
  • 1 mangue ou des morceaux surgelés (merci Picard)
  • 20g de noix de coco râpée.
Faites chauffer une casserole d'eau salée, à l'ébullition plongez- y le riz et faites cuire 5 minutes à partir de la reprise de l'ébullition puis égouttez et rincez le riz.
Faites chauffer le lait, le lait de coco, le sucre et la gousse de vanille.
A l'ébullition, retirez la gousse de vanille et versez le riz. Cuire à feu doux pendant 25 minutes. Réservez.
Pelez un kiwi et une mangue, coupez- les en bâtonnets.
Étalez un rectangle de film étirable sur le plan de travail.
Recouvrez- le de la moitié du riz au lait étalé. Pour l'étaler, vous pouvez poser un autre papier film dessus avant d'étaler le riz au rouleau à pâtisserie.
Posez sur l'extrémité inférieure de la couche de riz 3 bâtonnets de kiwis bout à bout.
Alignez à côté des bâtonnets de mangue.
Relevez le bord inférieur de film étirable puis enroulez délicatement la couche de riz autour des fruits, pour former un rouleau empaqueté dans le film alimentaire bien serré autour
Préparez un deuxième rouleau avec le reste du riz et des fruits.
Réservez les rouleaux au frais pendant 2 heures minimum. 
Répartissez la noix de coco râpée dans une assiette plate.
Retirer délicatement le film alimentaire, coupez les rouleaux en tronçons de 4 cm puis les rouler dans la noix de coco.
Servez ces sushis sucrés en les accompagnant du restant de fruits frais coupés en dés.

jeudi 11 octobre 2012

Rouleaux de printemps au fromage de chèvre

Au vietnam, le rouleau de printemps est plutôt destiné à ouvrir l'appétit, on le sert en apéritif ou en entrée mais j'ai servi les miens en lieu et place du plateau de fromage car c'est leur ingrédient principal.
J'en ai déjà réalisé deux versions l'une au chèvre frais type Chavrou et l'autre avec une bûche de chèvre râpée grossièrement. Les premiers rouleaux étaient plus crémeux mais moins corsé en goût que les seconds. A vous de choisir.
Pour cette recette je ressors ma classique râpe à manivelle avec son tambour à gros trous, plus rapide et très efficace pour obtenir des filaments de carottes.




Pour 4 personnes:
  • 4 galettes de riz
  • 200g de chèvre frais ou en bûche
  • 8 feuilles de laitue
  • 1 citron
  • 1 oignon frais
  • 1 carotte
  • 1 petit bouquet de menthe
  • 1/2 cuillère à café de gingembre frais râpé
  • 4 cuillères à soupe de pignons ou de mélange de graines (ici)
  • 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • sel, poivre
Faites griller les pignons à sec 1 minute dans une petite poêle ou prenez votre bocal de mélange de graines.
Écrasez le chèvre frais à la fourchette ou passez la bûche à la râpe à gros trous s'il est un peu sec.
Pelez la carotte, râpez- la ou coupez- la en filaments, mettez quelques morceaux de côté pour la sauce.
Pelez et hachez le gingembre.
Effeuillez et lavez la menthe.
Pelez et émincez l'oignon puis faites- le frire dans 1 cuillère à soupe d'huile d'huile.
Mélangez le chèvre avec l'oignon, les pignons ou graines, le gingembre, du sel et du poivre.
Disposez une galette de riz à plat et humectez- la. Alignez 2 ou 3 feuilles de menthe au milieu, recouvrez de laitue et garnissez du quart de la farce au chèvre. Roulez serré en repliant les côtés à l'intérieur pour emballer totalement la farce.
Procédez ainsi pour toutes les galettes et réservez au frais.
Préparez les sauces en mélangeant 4 cuillères à soupe d'huile, 2 cuillères à soupe de jus de  citron, 1 cuillère à soupe d'eau bouillante du sel et du poivre.Répartissez cette sauce dans 2 ramequins et ajoutez le reste des feuilles de menthe ciselées dans l'un et des filaments de carottes dans l'autre.

Ajout du 14/10: j'avais de grandes galettes de riz si vous avez des petites prévoyer de faire 8 rouleaux.

Source: Cuisine Gourmande mai- juin 2001.

dimanche 7 octobre 2012

Tarte aux fruits rouges façon "lemon square"

Dernière cueillette de petits fruits rouges dans le jardin de mes beaux parents le weekend dernier, quelques mûres et framboises, juste assez pour une petite tarte en détournant la recette, excellente, des "lemon square".
Le fond de pâte est inchangé mais la crème est moins citronnée pour ne pas masquer les saveurs des fruits rouges.
J'ai essayé d'alléger le gâteau en remplaçant le beurre par du planta fin et le sucre par du fructose sans oublier de diviser la quantité par 2 car le fructose a un pouvoir plus sucrant..
Résultat gustatif très réussi pour un gâteau dégusté sans culpabilité aucune.


Pour une petite tarte (  17 x 17 cm, 4 parts):
Le dessous:
  • 40g de planta fin (ou de beurre)
  • 60g de farine
  • 15g de sucre glace
  • 1 pincée de fleur de sel
Le dessus:
  • 2 oeufs
  • 120g de sucre ou 60g de fructose
  • 20g de farine
  • 1/2 citron (zeste râpé + jus)
  • 150 à 200 g de mûres et de framboises
Mélangez tous les ingrédients pour obtenir une boule de pâte.
Étalez la pâte à la main dans le moule pour en recouvrir uniformément tout le fond.
Laissez reposer un quart d'heure au congélateur.
Préchauffez le four à 180°C - th.6 (chaleur tournante).
Enfournez pour 18 minutes de cuisson (au milieu du four), la pâte doit colorer légèrement.
Pendant cette première cuisson préparez le dessus. Pour cela,
mélangez tous les ingrédients sauf les fruits, au fouet.
Après la première cuisson, versez le mélange sur le fond chaud,  répartissez les fruits dessus puis remettez au four 25minutes.


mercredi 3 octobre 2012

Sirop parfumé pour coupes glacées à la fraise

Des fraises de fin de saison fades et légèrement acides ont eu besoin d'un coup de pouce pour être dégustées avec gourmandises.
Un sirop parfumé leur a apporté douceur et saveur, pour composer le premier niveau de petites coupes glacées.
Ce sirop vanillé auquel la cardamome apporte une note fraîche un peu citronnée pourra aussi sucrer une salade de fruits "tutti frutti".

 
Sirop vanillé :
  • 1/2 gousse de vanille
  • 1 gousse de cardamome
  • 50 ml d'eau
  • 40g de sucre de canne
Pour 4 coupes:
  • 250 g de fraises
  • glace vanille
  • chantilly ( au siphon: 15cl de crème liquide+ 1 cuillère à soupe de sucre glace)
  • amandes effilées
  • le sirop vanillé
Fendez la demie gousse de vanille, ouvrez la gousse de cardamome en l'écrasant du plat du couteau sur la planche à découper.
Mettez l'eau, le sucre, la vanille et la cardamome éclatée (graines et gousse) dans une petite casserole.
Portez à ébullition, coupez le feu et laissez complètement refroidir.
Équeutez et découpez les fraises en quartiers.
Arrosez les fraises avec le sirop, remuez, couvrez et laissez reposer au frais (au moins une heure).
Faites griller les amandes effilées à sec dans une poêle antiadhésive sans matière grasse à feu moyen en remuant régulièrement Ôtez-les de la poêle dès que la couleur souhaitée est atteinte sinon elles vont continuer à cuire et colorer même feu éteint.
Répartissez les fraises dans les coupes, ajoutez une boule de glace vanille, recouvrez de chantilly et saupoudrez d' amandes  grillées.

Un dessert simple, bon, prêt en un tour de main que nous avons dégusté et apprécie pour clôturer notre déjeuner autour de l'agneau en 2 cuissons.

mercredi 26 septembre 2012

Agneau en 2 cuissons et souris d'agneau de 7 heures

Charmée par une étape gourmande au restaurant "Le Magnolia" à Riom j' ai essayé de reproduire le plat dégusté sur la route des vacances.
Dans nos assiettes il y avait du baron d'agneau servi rosé, des petites tomates farcies au gigot de 11heures et de la semoule cuisinée à la tomate et aux épices douces.
A l'échelle de ma cuisine et pour dresser 2 assiettes, le gigot de 11heures est devenu souris d'agneau de 7 heures et j'ai remplacé le baron d'agneau par des noisettes d'agneau prélevées sur des cotelettes.
Mon sens pratique et économique (tout de même) m'ont interdit de faire cuire aussi longtemps une seule souris d'agneau. J'en ai donc cuisiné 4:
- la plus grosse a donné assez de viande pour farcir 6 petites tomates et j'ai prélevé un verre et demi de jus de cuisson pour l'ensemble de la préparation.
- j'en ai désossé 2 autres et j'ai congelé leur chair avec un peu de jus pour une farce future
- la quatrième est allée telle quelle au congélateur avec le resrte du jus de cuisson.
Les souris d'agneau achetées chez Picard sont parfaites pour ce type de cuisson et économiques.
J'ai préparé la semoule simplement avec du jus de cuisson des souris et des épices à couscous.
Le résultat nous a beaucoup plu, c'était un peu moins bon qu'au restau au niveau des assaisonnements toutefois. Ah, le mystère des épices douces...


J'ai commencé la préparation la veille au soir par la cuisson des souris d'agneau, j'ai terminé leur cuisson le lendemain matin.  La chair des souris d'agneau s'effilochent plus facilement chaude que froide.

Les souris d'agneau de 7 heures:
  • 4 souris d'agneau
  • 1 verre de vin blanc sec
  • 2 verres d'eau
  • 1 gousse d'ail en chemise (non pelée)
  • 1 tomate entière non pelée
  • sel et poivre
Faites chauffer une cocotte en fonte avec un peu d'huile. Faites- y revenir les souris d'agneau de tous côtés, ajoutez le verre de vin blanc, les 2 verres d'eau, la gousse d'ail et la tomate entière et non pelée.
Salez, poivrez et mettez la cocotte au four à 100°C - th 3 et demi pour 7 heures de cuisson.
J'ai mis ma cocotte au four le soir pour 5 heures de cuisson  et elle a passé la nuit dans le four éteint.
Le lendemain matin j'ai remis en marche  pour 2 heures de cuisson.

Les tomates farcies:
  • la chair d'une souris d'agneau de 7 heures
  • la tomate et la gousse d'ail cuites avec les souris
  • un demi verre  du jus de cuisson des souris
  • 2 cuillères à soupe de persil haché
  • une bonne pincée de cumin
  • 6 petites tomates.
Coupez le haut des tomates et conservez les chapeaux avec la queue.
Evidez la chair des tomates avec une cuillère à bord tranchant (cuillère à boule). Salez l'intérieur des tomates évidées et retournez- les sur un papier absorbant.
Détachez et effilochez la chair de la souris d'agneau, au besoin, recoupez au couteau les gros morceaux.
Dans un saladier mélangez la viande, tout ou partie de la pulpe d'ail confite, selon votre goût et la chair de la tomate cuite après avoir ôté la peau et les pépins.
Ajoutez le cumin, le persil, 2 cuillères à soupe de jus de cuisson, mélangez bien et remplissez de cette farce les tomates évidées.
Déposez les tomates farcies dans un petit plat à four, versez dans le plat, le reste du demi verre de  jus de cuisson des souris. Déposez une petite noisette de beurre sur le chapeau de chaque tomate. Enfournez à 180°C - th.6  pour 40 à 45 minutes.

La semoule pour 2 personnes:
  • 1 verre de jus de cuisson des souris.
  • 1 verre de semoule fine
  • mélange d'épices à couscous
Pendant que les tomates farcies cuisent, portez à ébullition 1 verre de jus de cuisson des souris filtré et environ une demie cuillère à café de mélange d'épices à couscous.
Ajoutez la semoule dans le liquide en ébullition, mélangez, couvrez et laissez gonfler.

Les noisettes d'agneau rosées pour 2 personnes:
  • 2 côte filet doubles
  • un peu de beurre
  • sel, poivre
Avec un petit couteau, détachez les 2 noisettes de chair de chaque côte double pour les poêler à la dernière minute.

Au moment de servir: réchauffez la semoule avec une noisette de beurre,  mélangez à la fourchette pour détacher les graines.
Poêler vivement les noisettes d'agneau de chaque côté dans du beurre.
Sortez les tomates farcies du four, dressez- les dans les assiettes avec de la semoule.
Déposez les noisettes d'agneau cuites dans les assiettes et déglacez aussitôt la pôele avec le jus de cuisson qui reste dans le plat des tomates farcies. Déposez un peu de jus réduit dans chaque assiette.
Décorez de persil ciselé et servez sans attendre.

samedi 22 septembre 2012

Pain de mie aux graines.

Je fais rarement du pain, j'ai déjà dit ici à quel point j'apprécie le savoir faire du boulanger. Mais en cas de dimanche "cocooning" il m'arrive tout de même de me lancer dans la boulange.
La farine bio pour pain multi-céréales et graines (de Carrouf) a ma faveur, dernièrement j'en ai fait ce pain de mie moelleux.
Pain de mie maison, saumon fumé,  beurre salé, citron, assurément l'un de mes menus favoris pour terminer le weekend avec un plateau télé devant un bon film.
La préparation du pain est longue du fait de temps de repos de la pâte mais la présence active du "mitron" est de courte durée et j'adore l'odeur du pain qui cuit


 
Je fais la pâte au robot, mon Magimix travaille très bien avec son crochet pétrin.
Il faut s'y prendre un peu à l'avance 2 heures pour le repos de la pâte et  la cuisson.
 
Pour un petit pain de mie, j'ai cuit le mien dans un moule à cake de 21cm:
  • 175g de farine bio graines et céréales
  • 1/2 sachet de levure boulangère
  • 15g de beurre
  • 150ml de lait
  • 1/2 cuillère à café de sucre en poudre
  • 1 cuillère à café de sel
 
Mettez la farine, le sucre, la levure et le sel dans la cuve du robot munie du crochet pétrin. mettez en marche et versez le lait et le beurre mou. Arrêtez dès que la pâte s'enroule autour du crochet pétrin.
Laissez la cuve fermée et laissez reposer 1 heure.
La pâte gonfle, faites- la retomber en 3 ou 4 pulsions du pétrin puis sortez la pâte sur un plan de travail fariné. Divisez- la en 3 portions égales. Faconnez ainsi 3 boules. Posez- les côte à côte dans le moule à cake beurré et fariné et laissez de nouveau pousser 15 à 30 minutes sous un linge.
Pour moi 15 minutes dans le chauffe plat.
Préchauffez le four à 180°C.
Posez un plat d'eau bouillante sous la grille du four et enfournez le pain pour 25 minutes de cuisson.
Le pain cuit est doré et "sonne creux" quand on le tapote.
A la sortie du four, démoulez le pain et laissez- le refroidir sur une grille.

mercredi 12 septembre 2012

Muesli breton

Le muesli nouveau est arrivé pour la rentrée.
Il est d'inspiration bretonne et après plusieurs essais la formule retenue est aux cerises car ces fruits me font penser au jardin de mes parents qui habitent à Plerguer, pays des badious, c'est le nom des cerises en parler dolois


  • 300g de flocons d'avoine - 33%
  • 120 g de flocons de seigle - 15%
  • 70g de noisettes- 8%
  • 70g d'amandes entières émondées- 8%
  • 50 g de sucre roux - 5%
  • 80g de graines de courge - 9%
  • 200g de cerises dénoyautées déshydratées - 22%
Préchauffez le four à 180°C - th.6.
Coupez grossièrement les noisettes et les amandes (grosso modo en 4).
Mélangez les flocons d'avoine,  les noisettes et amandes en morceaux, le sucre et les graines de courge dans un saladier.
Je n'ai pas ajouté les flocons de seigle à ce stade car ils étaient précuits et déjà bien croustillants. J'ai crains que le passage au four ne les rende trop durs.
Etalez le mélange sur une plaque de cuisson et enfournez.
Laissez cuire pendant 15 minutes en remuant le mélange toutes les 5 minutes à l'aide d'une grande spatule.
Eteignez le four et laissez reposer 5 minutes dans le four éteint avant de remettre le mélange dans le saladier, laissez refroidir.
Coupez éventuellement en 2, aux ciseaux, les plus grosses cerises.
Ajoutez les cerises déshydratées et les flocons de seigle au mélange refroidi. Mélangez, conservez dans un bocal ou une boîte hermétique.

A ce jour c'est mon préféré, je l'adore au petit déjeuner avec un yaourt nature.

lundi 3 septembre 2012

Velouté de concombre aux herbes saveur "chèvre"

La canicule est passée mais c'est encore l'été, alors profitons des recettes fraîches et estivales pour que l'été joue les prolongations.
Extra frais et onctueux, voici un velouté de concombre.
Qu'est- ce qu'il a de plus que les autres?
Un petit goût de chèvre, un délice pour les amateurs de cette saveur.
Vous n'êtes pas du nombre?
Remplacer le yaourt au lait de chèvre par un yaourt au lait de vache.
Accro au 0%?
Une autre formule vous attend sur les Brèves de la Gazette.


Pour 5 bols chinois: 
  • 2 concombres
  • 2 yaourts au lait de chèvre (2 pots de 125g)
  • 1/2 bouquet de menthe
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • sel, poivre

Lavez, pelez, épépinez les concombres et coupez- les en morceaux dans le bol du mixer ou du blender.
Lavez et essuyez les feuilles de menthe et la coriandre, ajoutez- les au concombre en réservant quelques feuilles de menthe pour le service.
Mixez concombre et herbes puis ajoutez le yaourt au lait de chèvre, sel, poivre et mixez jusqu'à ce que le mélange soit onctueux.
Réservez au frais.
Avant de servir, goûtez, rectifiez éventuellement l'assaisonnement et mixez à nouveau avant de répartir le mélange dans des petits bols ou des verres.
On peut décorer avec les feuilles de menthe réservées et servir accompagné de gressins,les miens étaient au sésame.

jeudi 30 août 2012

Mélange de graines et Petits gâteaux au Chavignol



Au hasard de mes lectures gourmandes cet été, j'avais mis de côté des Cookies au chèvre vus dans Saveurs et réalisé sans tarder un mélange de graines croquantes vu dans Régal. Ces graines ont enrichi nos salades estivales en leur donnant du croquant et le fond du bocal a aterri judicieusement sur ces cookies à la place des amandes et graines de nigelle préconisées
Après une première fournée à la purée d'amande, j'ai fait un deuxième essai au beurre.
J'ai préféré ceux à la purée d'amande, ils m'ont semblé plus secs tout en restant moelleux.
Je les ai trouvés délicieux avec des tomates coeur de boeuf juste arrosées d'un filet d'huile d'olive et de fleur de sel.
Vous pouvez les servir à l'apéritif ou avec une salade verte.
A la purée d'amande

Au beurre
La purée d'amande est une sorte de beurre végétal, blanche ou complète, elle est composée exclusivement d'amandes. Elle en a donc les mêmes qualités nutrionnelles,calcium, phosphore, magnésium, vitamine E et surtout des matières grasses insaturées celles qui permettent  la baisse du mauvais cholestérol (LDL) et augmente le bon cholestérol (HDL).
Une fois entamé le pot se conserve sans problème à température ambiante, à l'abri de la lumière. De l'huile a tendance à remonter à la surface, il faut bien remuer le tout avec une fourchette pour homogénéiser la pâte avant utilisation.

Pour un bocal (type pot à confiture) de mélange de graines:
  •  2 cuillères à soupe de pignons
  • 2 cuillères à soupe d'amandes concassées (ou effilées)
  • 2 cuillères à soupe de pistache émondées
  • 2 cuillères à soupe de graines de courge
  • 2 cuillères à soupe de noisettes concassées
  • 2 cuillères à soupe de cerneaux de noix
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame
Mélangez et faites revenir le tout dans une poêle antiadhésive bien chaude. Dès que les graines commencent à dorer et à sentir très bon, étalez- les sur une grande assiette, ne les laissez pas en tas, et laissez- les refroidir. Ces graines se conservent très bien dans un bocal fermé.
J'avais des graines de sésame dorées je ne les ai ajoutées au mélange qu'après la cuisson.
 

Pour 20 petits gâteaux au Chavignol:
 
  • 120g de fromage de chèvre demi- sec-= 2 crottins de Chavignol
  • 50g de purée d'amande ou 50g de beurre
  • 1 oeuf
  • 100g de farine
  • 2 cuillères à soupe de mélnage de graines
  • sel
Coupez le fromage en petits morceaux puis écrasez- le à la fourchette et mélangez- le avec la purée d'amande ou le beurre ramolli.
Ajoutez l'oeuf, le sel et la farine.
Allumez le four à 200°C- th. 6,5.
Préparez une plaque de cuisson antiadhésive ou recouvrez- la de papier de cuisson.
Etalez 2 cuillères à soupe de mélange de graines sur une assiette.
Prélevez  des morceaux de pâte, 1 cuillère à soupe environ, façonnez grossièrement en boule, applatissez légèrement la boule sur les graines qui vont s'y incruster puis retournez sur la plaque de cuisson. Formez ainsi une vingtaine de petits gâteaux, espacez- les sur la plaque (graines au dessus).
Faites cuire 20 à 25 minutes en surveillant la coloration des graines surtout si vous avez utilisé du beurre car il transpire à la cuisson et du coup les graines colorent plus.
Dans ce cas baissez la température à 180°C après 10 minutes de cuisson.

lundi 27 août 2012

Confiture 3 P et comment se passer du thermomètre à confiture


Pour répondre à la demande d'une fan de pamplemousse j'ai cherché une nouvelle recette de confiture.

Chez Christine Ferber, j'ai trouvé pastèque- pomme- pamplemousse, 3 P donc.
Le résultat final: 5 bocaux

Verdict: très bon, le goût du pamplemousse domine car les morceaux de pastèque ont confit en s'en imprégnant totalement.
Il est agréable de trouver le goût de pomme cuite quand au hasard d'une bouchée on croque une lamelle de pomme.
J'ai beaucoup aimé, un léger regret tout de même sur la taille des morceaux de pastèque, un peu gros à mon goût, la prochaine fois je ferai de plus petits dés.
La préparation se fait sur 3 jours:
Pour 5 bocaux:
  • 1 demie pastéque -(1,4 kg de chair en petits dés)
  • 600g de pommes - (400g )
  • 2 pamplemousses roses non traités
  • 1,6 kg de sucre cristallisé
  • le jus de 2 citrons
Le premier jour: coupez la pastèque en gros morceaux pour ôter la peau et les pépins puis decoupez la chair en petits dés. Pesez 1,4 kg de chair en petits dés dans un grand saladier.
Pelez les pommes, coupez- les en 2, ôtez les coeurs et pépins et émincez les demies pommes en fines lamelles à la mandoline. Ajoutez les lamelles de pommes aux dés de pastéque.
Lavez les pamplemousses, coupez- les en deux puis émincez- les en fines lamelles. ötez les pépins et ajoutez les morceaux de pamplemousses dans le saladier.
Ajoutez le sucre et le jus des 2 citrons, remuez, couvrez d'une feuille de papier sulfurisé et laissez macérer jusqu'au lendemain à température ambiante.
Le deuxième jour: renversez le saladier dans une bassine à confiture (ma grosse cocotte minute en inox fait l'affaire), faites chauffer à frémissement et reversez le tout dans le saladier nettoyé.
Couvrez à nouveau d'une feuille de papier sulfurisé, laissez refroidir puis entreposez au frais jusqu'au lendemain. Pour cela je squatte une partie de l'armoire "cave à vin".
Le troisième jour: posez une grande passoire fine sur la bassine à confiture avant de verser le contenu du saladier. Réservez les morceaux dans le tamis pendant que vous faites chauffer le liquide (sirop) seul. Portez à ébullition, écumez et poursuivez la cuisson à feu vif. Le sirop va se concentrer.
A la nappe (105°au thermomètre à sucre), ajoutez les fruits, portez à nouveau à ébullition à feu vif, écumez et faites bouillir un quart d'heure environ en remuant délicatement de temps en temps.
Vérifiez la nappe (stade de cuisson de la confiture), mettez aussitôt en pots,vissez les couvercles et retournez les pots pour les laisser refroidir à l'envers.

C'est malin:
Si vous n'avez pas de thermomètre à sucre pour reconnaître que le sirop est à la nappe (105°C°) sachez que ce point succède à l'ébullition du sirop. les bulles tout d'abord grosses, deviennent progressivement très petites.
Pour vérifier la nappe: placez à l'avance une assiette ou un verre d'eau dans le congélateur. Quand vous pensez arriver au terme de la cuisson, sortez l'assiette ou verre d'eau et faites y tomber une grosse goutte de la préparation.
Si elle se fige sur la soucoupe ou tombe en boule au fond du verre,le stade de la nappe est atteint.
Si elle s'étale ou se dilue dans l'eau, poursuivez la cuisson.

Dans la recette ci dessus je vous conseille de vérifier la cuisson du sirop avec un verre d'eau froide et d'utiliser la technique de l'assiette pour vérifier la cuisson de la préparation finale.

Making of







LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...