dimanche 19 août 2007

Galettes de blé noir

Une nouvelle rubrique inaugurée par la Galette Bretonne. je vous ai déjà parlé des galettes de blé noir dans la rubrique "rapido" mais on peut aussi ne pas se contenter des galettes vendues au rayon frais et s'essayer à la cuisine bretonne dans la pure tradition.

Bon d'accord il faut du matériel: la tuile est indispensable mais on peut se passer du rouable si on a le coup de poignet pour les crêpes, on peut faire pareil sauf que la tuile est bien plus lourde. Ma maman y arrive mais elle a des années d'expérience derrière elle.

Autre élément indispensable mais plus facile à se procurer: un tampon de tissu. Vous roulez serré une bande de tissu (drap usagé mais propre est- il besoin de le dire) que vous attachez avec une ficelle pour avoir une espèce de tampon que vous tremperez légèrement dans un petit bol d'huile pour en badigeonner la tuile "largement" avant la première galette"puis modérément entre chaque.

Vous l'aurez compris ce billet est un prétexte pour prolonger le week- end du 15 aôut passé en famille, en Bretagne. Hier midi au menu galettes fraîches, j'ai fait la pâte sous l'oeil attentif de maman mais j'ai laissé oeuvrer les spécialistes (papa et maman) pour la cuisson.

Alors pour ceux qui auraient rapporté une tuile comme souvenir de vacances où qui veulent tenter l'expérience sur un autre support (tenez moi au courant des résultats) voici notre recette familiale de galettes

Pour faire environ 36 à 40 galettes:

  • 1 kg de farine de blé noir
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à soupe de gros sel
  • 1,5 à 2 litres d'eau selon la capacité d'absorption de la farine

Mettez la farine et le sel dans un grand récipient, faire un puits au centre, y cassez l'oeuf commencez à délayer la préparation en versant l'eau peu à peu. Délayez ainsi progressivement toute la farine.

Au stade où toute la farine est diluée mais avant d'avoir mis toute l'eau, vous avez une consistance de pâte élastique qu'il faut battre alors pour l'aérer.

Ensuite versez le reste de l'eau et laissez reposer à température ambiante au moins 1/2 heure.

Au moment de l'utilisation la pâte doit napper la louche si elle est trop épaisse ajoutez un peu d'eau.

Pour débuter la cuisson il faut que la tuile soit bien chaude, badigeonnez- la d'huile (voir plus haut) , versez une petite louche de pâte que vous étalez rapidement avec le rouable.

En cuisant la pâte sèche, se détache des bords, quand on peut la soulever entièrement avec une spatule on la tourne et on laisse cuire le deuxième côté jusqu'à la bonne coloration.

Ces galettes fraîches se consomment toutes chaudes "nature", avec une saucisse grillée, du lait "ribot" aussi appelé "lait de beurre" ou garnies d'un oeuf cassé sur la galette encore sur la tuile.
C'est délicieux avec un morceau de beurre salé mais s'il te plaît papa n'en abuse pas!

2 commentaires:

carorosny a dit…

bravo pour ce coin recettes gai dynamique et allèchant, je suis passée justement en Bretagne la semaine dernière et la recettes des galettes tombe à pic!
où peut-on se procurer une tuile? peut-on la mettre sur le gaz?
et merci pour toutes ces recettes, avec la pluie incessante à Paris, il est bon de cuisiner pour finir les vacances.CH

cath.woman a dit…

Merci caro pour tes commentaires que je lis avec plaisir.
On trouve des tuiles ou bilig sur le net sous le nom de galetiere ou crêpiere, elles sont assez chères comme tous les ustensiles en fonte.
Attention la tuile ne se lave pas. On enlève les résidus de cuisson en frottant avec un tampon huilé et on l'enveloppe dans un plastique jusqu'à la nouvelle utilisation.
A bientôt.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...