vendredi 26 octobre 2007

Pain maison


Il était une fois ...
Chapitre 1:
Tout jeunot mon papa a choisi la boulangerie il a ensuite du y renoncer pour des raisons de santé mais dès qu'il a eu du temps pour lui (vive la retraite) il a construit un four dans son jardin et a retrouvé le plaisir de faire son pain.

J'ai hurlé au scandale quand il s'est adjoint l'aide d'un kitchen aid en renonçant au pétrissage manuel mais je m'incline devant l'efficacité de ce robot.
Depuis peu il a une machine à pain à laquelle je reconnais l'avantage de ne pas avoir à faire chauffer le four, tâche peu agréable par mauvais temps. Mais le pain traditionnel a vraiment ma préférence.
Chapitre 2:
Lundi, 17h30, pas de pain dans la maison si ce n'est congelé et aux olives.
Des oeufs à la coque sont prévus au dîner.
Et d'une, il faudrait vraiment revoir l'organisation du ravitaillement dans cette maison.
Et de deux: Aucune envie de re-sortir
Et de trois: comment va-t-on faire les mouillettes ?
Ok moi aussi je peux faire mon pain.
Chapitre 3:
J'avais acheté de la levure spéciale pain avant les vacances pour essayer, un jour, la recette du livret de mon magimix et pleine d'enthousiasme j'avais même choisi des empreintes spéciales "cuisson de petits pains" à une vente en réunion d'ustensiles pour "cuisineuses".
D'abord retrouver les empreintes quelque peu oubliées...j'ai.
Vérifier la date de péremption de la levure...c'est bon.
Pas envie de suivre à la lettre la recette de mister robot, allons y au feeling.
175g de farine blanche
175g de farine compète
1 cuillère à café de sel
1/2 cuillère à café de sucre
2 sachets de levure
200 à 250 ml d'eau environ

J'ai mis tous les ingrédients secs au magimix sauf la levure que j'ai voulu délayer dans l'eau à peine tiède. Erreur elle ne s'est pas comportée du tout comme de la levure fraîche, j'aurais mieux fait de la mettre dans la cuve au début. Tant pis, j'ai versé l'eau avec la levure "surnageante"par la cheminée en faisant tourner le robot en continu.
J'ai laissé tourner environ une minute et j'ai stoppé quand la pâte s'est mise en boule.
J'ai laissée reposer la pâte dans la cuve fermée (poussoir remis dans la cheminée) une demie-heure, elle a pris un beau volume. J'ai ensuite donné 3 ou 4 pulsions pour la rabaisser un peu.
Je l'ai alors déposée sur le plan de travail fariné pour en faire, avec les mains, un boudin que j'ai divisé en segments plus courts que mes empreintes de cuisson. J'ai modelé mes pains, arrondis les arrêtes de coupe, fait 3 petites incisions sur le dessus de chaque et je les ai couchés dans les empreintes et recouverts d'un linge propre pour les protéger des courants d'air (quels courants d'air?) pendant qu'ils levaient (45mn).
J'ai trouvé agréable ce travail manuel de façonnage, la pâte est élastique, moelleuse, sent bon...
Bon j'ai fait cuire ma production 15 à 20mn à 210°C sans oublier de préchauffer le four.
Épilogue:
Nous avons trouvé ces petits pains bons bien qu'un peu fades (manque de sel) ils ont donné un air de fête à nos oeufs et le lendemain matin au petit déjeuner avec beurre et confiture ils étaient délicieux.
Surtout j'ai pu faire une photo que j'offre à papa dont c'est l'anniversaire aujourd'hui.
Une corbeille de pain lui correspond mieux qu'une corbeille de fleurs et je compte sur ses conseils pour progresser dans la boulange.
Bon anniversaire Papa.

3 commentaires:

begene a dit…

J'ai bien apprécié malgré le manque de sel. L'expérience est à renouveler !
Le chéri de sa dame.

bibi a dit…

Très joli texte! Et puis le manque de sel c'est un peu une spéciale dédicace au régime du patriarche... ;-)

Mercotte a dit…

Tu es bien placée et tu as la chance d'avoir ton papa pour t'aider en boulange, tu vas très vite devenir une pro toi aussi alors !!
Ravie de t'avoir à nouveau croisée même rapidement !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...